Les critères du contrat de travail

0
8073

Quels sont les critères du contrat de travail et quelles en sont les sources ?

Le salarié est protégé par le Droit du travail et le Droit de la protection sociale. L’ensemble forme le Droit Social. Par conséquent, l’employeur est soumis aux obligations du Droit du travail : respecter le S.M.I.C, déclarer le salarié, etc. C’est l’enjeu de la requalification du contrat de prestation (ou tout autre nom) en contrat de travail.

La Cour de Cassation met une limite à la liberté contractuelle : « L’existence d’un contrat de travail ne dépend ni de la volonté exprimée par les parties, ni de la dénomination que les parties ont donné à leur convention, mais des conditions de fait dans lesquelles est exercée l’activité du travailleur » (Cass. soc. 17 avril 1991). Le juge requalifie donc le contrat en contrat de travail s’il constate les critères du contrat de travail.

Les critères du contrat de travail

Le contrat de travail est le contrat par lequel une personne s’engage à exécuter au profit d’une autre personne et sous sa subordination  juridique un travail moyennant une rémunération.

Prestation de travail pour autrui

La prestation peut porter sur des tâches diverses. Elle doit être réalisée au profit de l’employeur et être effective. Le salarié revendiquant l’existence d’un contrat de travail doit prouver qu’il a effectivement réalisé une prestation pour le compte de l’employeur présumé. Elle est personnelle.

Rémunération

La rémunération consiste en une somme d’argent à laquelle s’ajoutent, parfois, des avantages en nature (logement, nourriture, etc). Ce n’est pas un élément déterminant du contrat de travail, mais elle est nécessaire. Si le travailleur n’est pas rémunéré, on parle de travail bénévole.

Lien de subordination juridique (Arrêt URSSAF de Dordogne)

Définition classique

C’est le critère permettant d’établir l’existence d’un contrat de travail. Le lien de subordination juridique se définit comme étant l’exécution d’un contrat de travail sous l’autorité de l’employeur qui a le pouvoir de donner des ordres et des directives, d’en contrôler l’exécution et de sanctionner les manquements de son subordonné.

3 critères permettent d’établir l’existence d’un lien de subordination juridique :

  • Donner des ordres et des directives
  • Contrôler l’exécution
  • Sanctionner les manquements

Élargissement de la définition classique

Méthode du faisceau d’indices : Recherche de conditions extérieures à la prestation de travail qui combinées permettent d’établir l’existence du contrat de travail :

  • Fournitures de moyens
  • Sujétions
  • Respect d’un horaire de travail, d’un lieu de travail
  • Intégration au sein d’un service organisé quand l’employeur fixe unilatéralement les conditions d’exécution du travail
  • Respect des directives données par l’employeur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.