Inflation : Définition et historique en France

0
3611

Sommaire

L’inflation

Définition de l’inflation

Selon l’I.N.S.E.E (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques), l’inflation “est la perte du pouvoir d’achat de la monnaie qui se traduit par une augmentation générale et durable des prix“. Ainsi, si les prix de l’année n sont supérieurs aux prix de l’année n-1, on peut dire qu’il y inflation. L’INSEE mesure cette perte du pouvoir d’achat de la monnaie par l’IPC, l’indice des prix à la consommation qui est un “panier de biens”  (environ 110 biens). L’IPC utilisé est celui des ménages urbains dont le chef est ouvrier ou employé, mais n’inclus pas le tabac dans son panier de biens (or les prix du tabac augmentent régulièrement à cause de la politique de santé).

Définition d’autres termes liés à l’inflation

  • Désinflation : Diminution du taux d’inflation. Les prix augmentent toujours, mais moins rapidement.
  • Déflation : Situation dans laquelle le taux d’inflation est négatif : les prix diminuent.
  • Stagflation (stagnation de la croissance + inflation) : Croissance faible, atone, voire négative, et un fort taux d’inflation.
  • Reflation (terme anglais) : Lutte pour un retour des prix à un niveau antérieur ou souhaité.

Historique de l’inflation en France, de 1950 à aujourd’hui

Évolution du taux d'inflation en France de 1959 à 2012
Évolution du taux d’inflation en France de 1959 à 2012
  • De 1950 à 1960, les prix connaissent une forte volatilité en raison du contexte d’après-guerre.
  • De 1960 à 1970, les prix augmentent rapidement, avec une inflation à deux chiffres, en parallèle de l’augmentation des salaires.
  • La hausse des prix du pétrole s’est répercutée sur les coûts dans les années 1970. La crise économique oblige les entreprises à licencier, mais la demande reste supérieure à l’offre. L’inflation se maintient à deux chiffres.
  • En mars 1983, François Mitterrand décide le tournant de la rigueur afin de réduire l’écart existant entre les taux d’inflation allemand et français. Le gouvernement décide l’arrêt de l’indexation des salaires sur les prix. Douloureux politiquement car provoquant une cohabitation par la suite du fait du détournement de l’opinion de gauche, cette politique a permis de diviser le taux d’inflation par 3 en 3 ans. Depuis, le taux d’inflation diminue : on est alors dans une situation de désinflation.
  • En 2005 – 2006, les prix recommencent à grimper à cause des prix du pétrole qui contribue fortement à l’évolution des prix (à cause de l’essence, mais aussi à cause de l’énergie). Presque tous les produits primaires (gaz, eau, cuivre, fer, nickel, etc) voient leurs prix exploser à cause de spéculation menée sur les matières premières. En 2008, les prix baissent : on connait une déflation en 2009 (de 0,5%).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.