La valeur et le risque

1
542

Le taux d’intérêt est fonction du niveau de risque. En effet, plus le risque est grand, plus l’investisseur va être exigeant et demander une rentabilité élevée.

Typologie des actifs

On peut distinguer deux groupes d’actifs financiers : les actifs « sans risque » et les actifs « non risqués ».

Les actifs “sans risque”

Les actifs sans risque se distinguent par une rentabilité certaine. Lorsqu’on parle de rentabilité certaine, on veut dire par là que les revenus ainsi que le remboursement de l’actif sont certains, connus et déterminés à l’avance. Risque n’est donc pas synonyme de perte, mais plutôt d’incertitude.

Les actifs “risqués”

Les revenus futurs attendus des actifs risqués (dividendes, plus ou moins-values de cession, etc) ne sont pas connus de façon certaine. Dans ce cas-là, on ne peut connaître que le taux de rentabilité prévisionnel ou espéré.

La rentabilité d’un actif risqué sera toujours supérieure à celle d’un actif sans risque : Rentabilité d’un actif risqué = Rentabilité d’un actif sans risque + Prime de risque.

Évaluation du risque

Pour mesurer le risque d’un actif, on utilise l’écart-type, soit la racine carrée de la variance.

En mathématiques, on utilise la variance pour mesurer les écarts à la moyenne, ce sans tenir compte du signe (c’est pour cela qu’on élève les écarts au carré) :

Variance = (somme des écarts à la moyenne)²

Écart-type = √(Variance)

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.