Risque de marché et risque spécifique : le coefficient β

0
9780

Risque de marché et risque spécifique : le coefficient β

Décomposition du risque global d’une action : Risque de marché et risque spécifique

Le risque global d’une action (ou plus généralement d’un actif financier) se compose du risque de marché (ou systématique) et du risque spécifique à l’action.

Le risque systématique est celui qui affecte toutes les actions cotées sur ce marché. Ce sont les fluctuations du cours des actions dues à des phénomènes économiques globaux, tels que la conjoncture économique, le taux d’inflation, le taux d’intérêt, le chômage, etc… Si toutes les actions sont affectées par ce risque, toutes ne réagissent pas avec la même ampleur (notion de β).

Le risque spécifique est la part du risque qui s’explique par les caractéristiques propres de la société : plan de licenciement, performance, projet d’investissement, changement d’une équipe dirigeante, cession d’une partie des activités, etc.

Le risque spécifique peut être réduit grâce à la diversification (contrairement au risque de marché qui lui, existe quoiqu’il arrive). On estime qu’à partir d’une trentaine d’actions d’entreprises de secteurs différents, on peut réduire à son minimum le risque spécifique.

Coefficient β : Variation du risque spécifique par rapport au risque de marché

Toutes les actions n’ont pas la même sensibilité aux risques du marché. Elles vont varier plus ou moins fortement que le marché. Le coefficient β mesure la sensibilité de la rentabilité (le risque) d’une action (ou d’un actif) par rapport aux fluctuations du marché. Il indique dans quel sens et avec quelle amplitude le cours d’une action (sa rentabilité) varie par rapport au risque moyen du marché. Le coefficient β est souvent calculé par secteur d’activité : luxe, distribution, aéronautique, etc.

Par exemple, si marché chute de 10% et que l’action Société X a un β de 1,6, cela signifie que l’action X va baisser de 16%.

Les entreprises qui ont un bêta de 1 suivent la tendance du marché (même risque de marché que le marché), celles qui ont un bêta inférieur à 1 suivra plus faiblement la tendance (actions moins risquées que le reste du marché), en revanche, celles qui ont un bêta supérieur à 1 seront fortement impactées par les évolutions du marché (elles seront plus soumises aux risques du marché que le marché). En général, les coefficients β sont compris entre 0,4 et 1,8.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.