L’analyse de Selznick : L’interprétation des règles

0
3165

L’analyse de Selznick : L’interprétation des règles

Selon Selznick, un grand danger du modèle bureaucratique réside en la liberté d’interprétation des règles laissée aux exécutants et à la subjectivité des exécutants. Par exemple, il peut choisir d’appliquer les règles au pied de la lettre (dans l’exemple du douanier) ou de les contourner (favoriser le délai d’obtention d’une demande, par exemple). Lorsque les salariés interprètent trop les règles, les pratiques réelles peuvent être en décalage par rapport aux finalités de l’organisation. L’individu peut en arriver à avoir un objectif à atteindre qui n’est pas celui de l’organisation au début (cas du déplacement des buts chez Merton). L’interprétation des règles peut donner lieu à un décalage entre les objectifs fixés et les objectifs réalisés.

Définition de "bureaucratie" selon Weber
Dans le modèle bureaucratique, tout le monde n’a pas la même interprétation des règles…

Pour corriger cette déviance, il convient de réguler en mettant en place des actions préventives et curatives nécessitant au préalable un diagnostic du problème pour éviter que les entreprises deviennent des organisations organisantes au lieu d’organisations pour fins d’emploi. Le travail à temps plein se fait rare et l’organisation au sens traditionnel devient de plus en plus invisible.

La délégation des tâches est indispensable, mais elle trouve ici sa principale limite : on prend toujours un risque en confiant un dossier ou une tâche à quelqu’un car on sait jamais comment il interprètera les règles. Les acteurs peuvent aussi poursuivre des buts qui leur sont propres et donc s’éloigner des buts originels, pervertissant les objectifs et la stratégie de l’organisation.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.