Comment relancer une facture ?

0
178

En optant pour l’entrepreneuriat, vous faites le choix de ne plus travailler pour quelqu’un d’autre si ce n’est vous-même. Cela peut toutefois devenir compliqué quand il faut effectuer une relance de facture pour chaque client qui met du temps à régler vos prestations.

Par ailleurs, il est important de savoir rédiger une facture en bonne et due forme. Pour ce faire, il est recommandé d’automatiser l’établissement de vos factures pour chaque prestation.

Un logiciel, pour établir une facture conforme selon les normes ?

Si vous devez relancer une facture, il est important que celle-ci respecte initialement certains critères. En effet, une facture qui ne respecte pas les normes vous offre moins de crédibilité quand il faudra rappeler les clients pour votre paiement. En réalité, vous pouvez vous servir d’un logiciel tel que Tolteck pour que figurent sur vos factures les éléments suivants :

  • la date d’établissement de la facture,
  • le numéro de la facture,
  • la date à laquelle la vente ou la prestation a été effectuée,
  • votre identité ou le nom de votre entreprise,
  • l’identité du client ou le nom de la société bénéficiaire,
  • le numéro du bon de commande fourni par le client,
  • votre numéro d’identification à la TVA,
  • la nature, la marque ainsi que la référence de chaque produit vendu,
  • le prix hors TVA de chaque produit ou vos tarifs horaires sans TVA,
  • le taux de la TVA,
  • les taux de rabais en cas de réduction des prix.

Ces différents éléments sont nécessaires pour conférer à vos factures une certaine légitimité.

Comment procéder à une relance de facture ?

Après avoir établi votre facture respectueuse des normes à l’aide d’un logiciel dédié, vous pouvez procéder à la relance de facture en cas de retard de paiement. Pour ce faire, il existe des solutions amiables pour réclamer vos créances.

Il vous suffit par exemple d’envoyer un mail courtois à votre client ou le joindre directement par téléphone, pour une première relance à l’amiable. Si toutefois votre démarche demeurait sans réaction de la part de votre client, vous pourrez envisager la mise en demeure.

relance facture

La mise en demeure, qu’est-ce que c’est, et comment procéder ?

Il est question ici d’un courrier comportant certaines mentions obligatoires, afin que la mise en demeure soit valable :

  • la date de la mise en demeure,
  • les coordonnées du client,
  • faire un résumé clair des conditions de la créance et des relances effectuées, avec les dates précises,
  • la demande règlement avec une date butoir,
  • vos coordonnées et votre signature,
  • inclure la mention « mise en demeure » dans le courrier.

La mise en demeure est en réalité le dernier recours pacifique pour le recouvrement des dettes en cours. C’est uniquement lorsque cette mesure pour relancer une facture se révèle inefficace que vous pouvez passer à la troisième étape : l’injonction de payer.

L’injonction de payer, comment procéder ?

L’injonction de payer est une action en justice à laquelle vous recourez lorsque le client ne réagit pas à vos relances. Selon la procédure, vous pouvez faire appel à un huissier de justice, dans le cas où la dette serait inférieure à 4000 €.

Mais lorsque la créance excède 4000 €, vous devrez vous adresser directement à un juge. Ce dernier prononcera alors l’injonction de payer. Pour ce faire, une requête devra être rédigée et déposée au tribunal compétent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.