Tout ce que vous devez savoir sur la photorésistance

0
143
La photorésistance désigne un appareil électronique doté d’un système permettant de capter la luminosité ambiante. Quand la luminosité vient à baisser, la résistance augmente en revanche lorsque la luminosité augmente, la résistance diminue.

Domaines d’application

Ce système comporte de nombreux domaines d’application. Parmi eux, on retrouve aussi bien les détecteurs de mouvements qui vont capter la diminution de luminosité pour déclencher une action, que les détecteurs à UV. La photorésistance est en outre d’un grand intérêt en ce qui concerne l’éclairage public. Dotées de ce système, les lampes vont pouvoir s’allumer dès que la baisse de lumière devient trop importante, engendrant par la même une augmentation de la valeur de la résistante et le déclenchement de l’allumage des lumières de la ville. Ce système très ingénieux permet de réaliser des économies, en détectant précisément les moments où la luminosité est importante et inversement. On évite aussi de gaspiller de l’énergie inutilement en laissant par exemple des lumières allumées toute la journée. La photorésistance trouve aussi son application dans la mesure de la luminosité extérieure sur différents appareils comme les ordinateurs ou encore les appareils photos. On peut également en trouver dans les appareils à détection infrarouge qui fonctionnent sur le même principe.

Très faciles à utiliser, les puces photoconductrices ont de multiples applications. Malheureusement, leur sensibilité aux variations de températures notamment les rend parfois moins efficaces. Elles peuvent aussi bien s’utiliser dans l’industrie sur des machines par exemple qu’à la maison car elles ont un bon rapport qualité prix qui les rend incontournables pour certaines applications. Bien que leur temps de réponse soit parfois élevé, elles présentent des caractéristiques avantageuses qu’il convient d’explorer.

Fonctionnement

La photorésistance permet avant tout de détecter une différence de flux plutôt que de le mesurer véritablement. Selon le composant dont elles sont faites, ces résistances vont réagir différemment. Lorsqu’elles sont faites de sélénium de cadmium, elles pourront détecter des fréquences dans le spectre du visible proches de l’infrarouge, par contre si elles sont composées d’oxyde de zinc, elles pourront détecter des fréquences plus larges comme des rayonnements UV. Elle se présente sous la forme d’une petite cellule photoconductrice, c’est à dire qu’elle est capable de conduire et faire circuler les photons d’un bout à l’autre de son circuit. La surface conductrice et réceptrice des photons lumineux se présente en général sous la forme d’un ruban pour maximiser les performances de la cellule. Ce dispositif présente de nombreux avantages comme un faible coût, la possibilité de détecter des gammes spectrales assez vastes, ou encore une forte sensibilité.

 

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.