L’ASEAN : Le cas asiatique

0
2358

L’ASEAN : Le cas asiatique

L’A.N.A.S.E ou A.S.E.A.N (Association des Nations de l’Asie du Sud Est ou Association of South East Asia Nations) est une organisation économique, politique et culturelle fondée en 1973 à Bangkok en Thaïlande. Elle incluait la Thaïlande, Singapour, les Philippines, la Malaisie et l’Indonésie. De nouveaux pays sont rentrés après : Brunei en 1984, le Viêtnam en 1995, le Laos et la Birmanie en 1997 et le Cambodge en 1999. L’idée est de créer une zone de libre-échange. Pour ce faire, les tarifs douaniers sont diminués chaque année de 5%. Les Etats membres ont engagés des négociations individuelles (entre entreprises) et collectives (entre États) pour développer des échanges, notamment dans la culture du riz. Des accords de coopération ont également été signés dans l’informatique et le transport maritime, essentiellement pour dépasser le géant indien. La particularité de l’ASEAN est qu’elle n’est qu’un accord qui ne fait que graver dans le marbre une relation qui dure depuis des siècles.

Logo de l'ASEAN
Logo de l’ASEAN

Les Sud-Est Asiatiques ont une culture majoritairement végétale caractérisée par le riz. Le système d’irrigation est lourd de discipline, mais ils savent le maitriser. Ils sont tous liés par des liaisons maritimes diverses, débutées bien avant le Moyen-Âge. Tous les espaces marins ont dont été humanisés. Toutes les civilisations ont été mélangées et unifiées. Il y a donc un échange des cultures, des pays et des civilisations. Comme ce sont des peuples déjà imbriqués, l’ASEAN a permis une réelle dynamique des échanges qui a permis de déboucher sur un espace économique intégré. Ce sont les Japonais qui ont organisé l’espace en fournissant la technique (technologie) et les capitaux (services financiers). Le Japon est aussi intégré dans le Japon Singapour Economic Partnership Agreement (J.S.E.P.A) depuis 2002. Le fait d’être relié à Singapour via le J.S.E.P.A permet au Japon de pénétrer le marché de l’ASEAN.

Carte des pays membres de l'ASEAN
Carte des pays membres de l’ASEAN

Une vague d’industrialisation est apparue grâce aux investissements japonais, dopée par la proximité des 4 Dragons (dont fait partie Singapour, avec Hong-Kong, Singapour, Corée du Sud et Taïwan). Dans les années 1980 – 1990, une nouvelle vague d’industrialisation apparaît, permettant aux pays de l’ASEAN, surtout la Malaisie, l’Indonésie, la Thaïlande et les Philippines qui fournissaient l’énergie gazière et pétrolière et le Viêtnam et le Laos qui fournissaient les ressources en eau et les ressources agricoles. Ce sont ces mêmes pays qui ont reçu l’appellation de « tigrons ». L’intégration régionale a porté ses fruits avec un développement hors du commun. Singapour est devenue une plaque tournante dans le domaine de la finance, mais la crise asiatique de 1997 a montré l’immense fragilité de ce système.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.