ASEAN : histoire, objectifs et bénéfices économiques

L’ASEAN, ou Association des Nations de l’Asie du Sud-Est, est une organisation économique, politique et culturelle qui a été fondée en 1967 à Bangkok, en Thaïlande. À l’origine, l’organisation comprenait cinq pays fondateurs : la Thaïlande, Singapour, les Philippines, la Malaisie et l’Indonésie. Depuis, elle s’est élargie pour inclure Brunei, le Viêtnam, le Laos, la Birmanie et le Cambodge.

Historique de la construction de l’ASEAN

La construction de l’ASEAN a été progressive et s’est étalée sur plusieurs décennies. Elle a été initiée en 1967 par cinq pays de l’Asie du Sud-Est : la Thaïlande, les Philippines, la Malaisie, Singapour et l’Indonésie. En 1984, Brunei a rejoint l’organisation, suivie du Vietnam en 1995, du Laos et de la Birmanie en 1997, et enfin du Cambodge en 1999, portant ainsi le nombre de pays membres à dix.

Carte des pays membres de l'ASEAN
Carte des pays membres de l’ASEAN

Le but initial de cette initiative était de promouvoir la coopération économique et politique entre les pays membres. L’Association a peu à peu élargi son champ d’action en adoptant divers accords et instruments juridiques. Elle adopte le Traité d’Amity et de Coopération en 1976, la Déclaration de Bangkok sur l’ASEAN en 1993, la Déclaration sur la création d’une Communauté de l’ASEAN en 2007 et la Charte de l’ASEAN en 2008.

Objectifs de l’ASEAN

L’ASEAN a pour objectif de créer une zone de libre-échange en réduisant chaque année les tarifs douaniers de 5%. Les États membres ont également engagé des négociations individuelles et collectives pour développer des échanges, notamment dans la culture du riz. Ils signent des accords de coopération dans l’informatique et le transport maritime dans le but de dépasser le géant indien.

Bénéfices économiques

Les investissements japonais favorisent l’émergence d’une vague d’industrialisation dans les années 1980-1990. Cette vague s’amplifie grâce à la proximité des 4 Dragons :

  • Singapour
  • Hong-Kong
  • Corée du Sud
  • Taïwan

L’industrialisation permet aux pays de l’ASEAN de devenir des « tigrons ». La Malaisie, l’Indonésie, la Thaïlande et les Philippines fournissent d’une part l’énergie gazière et pétrolière. Le Viêtnam et le Laos fournissent d’autre part les ressources en eau et les ressources agricoles. Singapour devient une plaque tournante dans le domaine de la finance. Toutefois, la crise asiatique de 1997 montre la fragilité de ce système.