Temps de lecture estimé : 2 minutes environ

Février 2022. Les températures remontent. Les beaux jours se font de plus en plus présents ce mois-ci. Et notre chère Gaule ressemble à ce petit village gaulois où l’on adore par dessus tout se castagner.

Sur la place de notre petit village gaulois, la guerre des chiffonniers fait rage…

Et c’est la présidentielle qui est au cœur des discussions, comme l’illustre ce dialogue – librement reconstitué :

– Alors, quand est-ce que Jupiter va descendre dans la cour de récré pour conserver son trône élyséen ?

– Nul ne sait, pas même sa femme dit-elle.

– Mouais, pas convaincu. Et sinon, as-tu vu le meeting raté ?

– Après un meeting olfactif, tout parait bien fade.

– En tout cas, il y a plus de monde qu’à Aubervilliers…

– Et cette course aux parrainages, on en est où ?

– Avec tous les ralliements qu’il engrange, c’est normal qu’elle s’inquiète…

– En tout cas il se dit que bientôt, le passe vaccinal, ce sera du passé…

– Qu’on enlève d’abord le masque et on verra ensuite !

– On murmure que ce serait pour mi-mars.

– Eh, en attendant tu as vu, on est le 22/02/2022, c’est un palindrome !

– Le dernier était le 11/11/1111, ça fait plus de 900 ans !

…lorsque soudain…

… le silence éclate.

Coup de tonnerre.

24 février 2022.

Vladimir Poutine mène une « opération militaire spéciale ».

Son but ?

« Démilitariser et dénazifier » l’Ukraine.

…c’est la sidération

Voilà qui nous surprend tous et qui sonne la fin de la récréation. Fini les querelles gauloises, fini la bataille de chiffonniers.

A lire également  Mesurer la pauvreté justement : nos réflexions

Ô temps, suspends ton vol !

Interdits l’espace d’un instant, nous nous regardons en chiens de faïence.

Oui. Il a osé.

Vladimir Poutine vient de déclencher la première guerre sur le sol européen du XXIème siècle.

Vite, les esprits se remettent en route. Car il leur faut maintenant se reprendre et réagir à cette situation que personne n’avait vu venir.

Les sanctions commencent à pleuvoir sur l’ours russe : gel des avoirs financiers, restrictions d’exportations et/ou d’importations…

On évoque même de plus en plus la suspension de l’accès au système bancaire international via le système Swift (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication).

Swift… Inconnue du grand public jusqu’alors quand bien même son utilisation est quotidienne ! En effet, l’une des missions de cette société est la délivrance des codes BIC. Si l’IBAN est le côté face des identifiants bancaires, le code BIC est leur côté pile. Impossible de s’en passer lorsque l’on souhaite ajouter un bénéficiaire pour lui faire un virement. Et le virement est un moyen de paiement international essentiel…

S comme Swift, S comme sidération… Car il est certain que c’est la réaction la plus répandue sur notre Terre après ce coup de canif russe dans la paix européenne.

Alors, qu’est-ce que la sidération ? Un « anéantissement soudain des fonctions vitales, avec état de mort apparente, sous l’effet d’un violent choc émotionnel » selon Le Robert. Lorsque l’on sait que la Russie dispose d’un nombre d’ogives nucléaire quasi équivalent à celui des États-Unis, soit plus de 20 fois supérieur à celui de la France ou du Royaume-Uni, en effet, on a de quoi être sidéré…

A lire également  Voici venu le temps des bonnes résolutions

Mais la réaction la plus inattendue provient sans doute d’Afghanistan. Les talibans, qui ont repris le pouvoir en 2021, réclament une « résolution pacifique » du conflit. Sidérant, en effet.

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.