La méthode des centres d’analyse et la répartition des charges indirectes

2694

Temps de lecture estimé : 2 minutes environ

La méthode des coûts complets par les centres d’analyse distingue deux types de charges incorporables : les charges directes et les charges indirectes. Selon l’article 213-15 du Plan Comptable Général (PCG) :

Les charges directes sont les charges qu’il est possible d’affecter, sans calcul intermédiaire, au coût d’un bien ou d’un service déterminé.

Les charges indirectes correspondent aux autres charges. Comment se fait la répartition des charges indirectes avec la méthode des centres d’analyse ?

Les centres d’analyse

Qu’est-ce qu’un centre d’analyse ?

Lors du calcul du coût complet d’un produit avec la méthode des coûts complets par les centres d’analyse, on procède tout d’abord à la définition des charges d’analyse. Un centre d’analyse est une subdivision comptable de l’entreprise où sont analysés et regroupés les éléments de charges indirectes préalablement à leur imputation aux différents coûts. Les centres d’analyse répondent à deux critères :

  • Ils doivent correspondre le plus possible à une branche de l’entreprise ou à l’exercice d’une responsabilité.
  • Les charges regroupées dans un centre doivent avoir un fonctionnement semblable de telle sorte que l’on puisse déterminer une unité de mesure pour chaque centre. Ces charges dépendent des mêmes facteurs : ce sont des charges homogènes. On ne regroupera dans un même centre d’analyse que des charges homogènes (sinon, les charges devront être rattachées à un autre centre d’analyse).

Nota : Cela ne concerne que les charges indirectes : les charges directes sont directement imputées.

On distingue plusieurs catégories de centres d’analyse :

  • Centres opérationnels : on peut mesurer leur activité par une unité d’œuvre physique (heure de main d’œuvre directe, volume des matières premières…)
    • Les centres « principaux » : travaillent au profit des produits (exemple : atelier de finition).
    • Les centres « auxiliaires » travaillent au profit d’autres centres (exemple : Gestion du matériel, des bâtiments).
  • Centres de structure : on ne peut pas mesurer leur activité par une unité d’œuvre physique (on utilise alors le taux de frais)

Les unités de mesure

On appelle unité d’œuvre l’unité de mesure de l’activité d’un centre d’analyse. Les plus utilisées sont les heures de main d’œuvre directe (MOD), les heures machine… Il convient de procéder en deux temps :

  1. On calcule la totalité des charges indirectes du centre d’analyse traité que l’on divise ensuite par les unités d’œuvre pour obtenir le coût par unité d’œuvre.
  2. On impute la fraction du coût d’un centre d’analyse au coût d’un produit en multipliant le coût par unité d’œuvre par le nombre d’unités d’œuvre consommées par la fabrication de ce produit. 

Parfois, il n’y aura pas d’unité d’œuvre pour un centre. Or, il faut bien trouver un moyen pour répartir les charges indirectes de ce centre. On utilise alors le taux de frais. Pour calculer le taux de frais, il convient de rapporter le montant total des charges indirectes à l’assiette de répartition. Cette dernière peut être le chiffre d’affaires, le coût de production des produits vendus, etc.

La répartition des charges indirectes

Comment se fait la répartition des charges indirectes avec la méthode des coûts complets par les centres d'analyse ?
Comment se fait la répartition des charges indirectes avec la méthode des coûts complets par les centres d’analyse ?

La méthode des coûts complets par les centres d’analyse répartit les charges indirectes en trois phases.

La répartition primaire

La répartition primaire consiste à répartir dans tous les centres les charges indirectes incorporables en fonction de clés de répartition (à partir des consommations relevées ou bien de façon arbitraire). On obtient alors un total primaire par centre.

La répartition secondaire

La répartition secondaire consiste à répartir les charges indirectes des centres auxiliaires dans les centre principaux. On obtient un total secondaire par centre lorsque toutes les charges indirectes sont dans les centres principaux.

Nota : Le total des charges issues de la répartition secondaire est toujours égal au total des charges de la répartition primaires. En effet, il n’y a eu qu’une redistribution des charges d’un centre à un autre.

Il se peut qu’il y ait des prestations réciproques (ou croisées) entre centres auxiliaires. Prenons l’exemple suivant :

 

Centre auxiliaire 1

Centre auxiliaire 2

Somme des charges indirectes (répartition primaire)

50 000

20 000

Centre auxiliaire 1

 

20%

Centre auxiliaire 2

10%

 

 

On a donc le système suivant :

  • Soit X le total de charges indirectes du centre auxiliaire 1 : 50 000 + 0,1Y
  • Soit Y le total de charges indirectes du centre auxiliaire 2 : 20 000 + 0,2X

On résout ensuite ce système pour déterminer le montant des charges indirectes de chaque centre.

Calcul du coût d »unité d’œuvre de chaque centre

Une fois les charges indirectes réparties entre les centres d’analyse principaux, il convient de rapporter leur montant aux unités d’œuvre respectives de chaque centre. Par la suite, lors du calcul du coût complet par la méthode des centres d’analyse, on affectera à chaque produit les charges indirectes correspondant aux unités d’œuvre nécessaires à sa production.

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.