EconomieÉnergieLes limites de l'énergie musculaire en tant que source d'énergie

Les limites de l’énergie musculaire en tant que source d’énergie

L’énergie musculaire a été la première méthode de production utilisée par l’Homme. Cependant, l’utilisation de cette énergie présente des risques importantes pour les travailleurs qui l’utilisent. Les troubles musculosquelettiques (TMS), les risques d’accidents du travail, les limites de production, autant de limites qui ont poussé l’Homme à remplacer l’énergie musculaire par d’autres sources d’énergie. 

Les limites de l’énergie musculaire

L’utilisation de l’énergie musculaire a été la première source d’énergie utilisée par l’Homme, mais elle occasionne d’importantes répercussions sur les travailleurs.

Des troubles musculosquelettiques (TMS) qui explosent en cas de sursollicitation

Les troubles musculosquelettiques, ou TMS, sont des affections qui touchent les muscles, les tendons et les nerfs. Ces affections résultent le plus souvent de gestes répétitifs, de postures contraignantes ou d’efforts physiques intenses.

Les Temps Modernes (1936)
Le film « Les Temps Modernes » montre les conditions de travail et de vie d’un ouvrier d’usine employé sur une chaîne de production appliquant les principes tayloriens.

Les travailleurs à la chaîne et ceux qui utilisent l’énergie musculaire s’exposent particulièrement à ces troubles. En effet, ils effectuent souvent des tâches répétitives et physiquement exigeantes. Ces tâches leur causent des douleurs musculaires, des tendinites, des épicondylites, des hernies discales, etc. Les TMS peuvent affecter la qualité de vie des travailleurs et avoir un impact négatif sur leur santé à long terme.

Des risques d’accidents du travail accrus

L’utilisation de l’énergie physique peut également présenter des risques d’accidents du travail. Les travailleurs qui effectuent des tâches physiques exigeantes peuvent s’exposent à des risques de chutes, de fractures, de coupures, d’écrasements, etc. Ceux qui utilisent des animaux pour produire de l’énergie ne sont pas exempts de risques. Morsures, coups de sabot, emballements, piétinements… La liste des risques encourus lorsque l’on perd le contrôle de l’animal est longue.

Des limites de production pour l’énergie musculaire

L’utilisation de l’énergie musculaire comme forme d’énergie présente également des limites de production. Les travailleurs qui fournissent de l’énergie musculaire ont une capacité physique limitée. La quantité d’énergie produite l’est donc tout autant. Les animaux utilisés pour produire de l’énergie ont également des limites physiques, mais les législations relatives au bien-être animal restreignent de plus en plus leur recours pour accomplir du travail physique exigeant.

Vers d’autres formes d’énergies

Tout le problème de l’énergie musculaire est qu’elle n’est pas sans impact sur ceux qui la fournissent. Au détriment de leur santé, parfois même au péril de leur vie, les travailleurs ont souffert dans leur chair afin de fournir de l’énergie. L’Homme a depuis découvert bien d’autres sources d’énergie qui ont largement remplacé cette énergie musculaire, ce même avant la transition énergétique en vogue de nos jours. Ces autres sources se sont montrées bien plus efficaces et lui ont permis de doper sa productivité, mais aussi en bien-être, le travail de l’Homme devenant ainsi bien moins pénible.