La crise financière et monétaire de 1973

0
4208

La crise financière et monétaire de 1973

Le S.M.I s’effondre en 1971. Il disparait. L’objectif du S.M.I était de règlementer le paiement des échanges à l’échelle internationale pour avoir une stabilité des échanges et de la monnaie. Ce système a été créé en 1944, lors de la conférence de Bretton Woods. C’est un système de parité fixe. Le 15 août 1971, c’est la fin du S.M.I instauré par Bretton Woods. Cette fin est due à une très forte dépréciation du dollar qui s’est effondré par rapport à l’or. Le dollar devient instable et ne tient plus. En réaction, les détenteurs de dollars le vendent et achètent de l’or. Ce processus, engagé depuis les années 1960, trouve sa fin en 1971 (les Européens arrêtent d’acheter des dollars car ils ont achevé leur reconstruction). Après la Seconde Guerre Mondiale, les Américains ont créé plus de dollars que ce qu’ils avaient en or. Les Européens obtiennent des dollars via le plan Marshall, qu’ils conservent en tant qu’eurodevise (ils ne demandent pas leur convertibilité en or). Dans les années 1960, la confiance dans le dollar est immense, donc les Américains accroissent la production de dollar sans contrepartie or, mais c’est à ce moment-là que les individus se retournent vers leur monnaie (car leur reconstruction est achevée), ce qui fait que la quantité de dollar disponible est largement supérieure à la quantité d’or disponible. Cela produit une diminution de la valeur du dollar, ce qui provoque l’effondrement du dollar. La guerre du Viêt-Nam (500 milliards de dollars) a permis aux États-Unis d’inonder l’Asie de dollars, mais cela se retourne contre eux.

Richard Nixon déclare, le 15 août 1971, l’inconvertibilité du dollar en or, mettant fin par là à Bretton Woods et donc au S.M.I. Le cours des monnaies devient flottant : elles n’ont plus de marges de fluctuation. On passe d’un système de change fixe à un système de change flexible. Les banques décident de ne pas instaurer de marge à la hausse ou à la baisse. Le mark et le yen s’apprécient, mais le franc français, la lire et le dollar s’effondrent littéralement (se déprécient). La livre reste stagne.

Ces phénomènes augmentent les difficultés nationales (inflation, difficulté à importer et/ou à exporter). L’inflation a été une inflation importée. De plus, les salaires sont indexés sur les prix, ce qui contribue à la spirale inflationniste. En 1983, les salaires seront désindexés des prix via le gel des prix et des salaires. Financièrement et monétairement, c’est la crise.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.