Les 6 parties de l’entreprise, par Henri Mintzberg (1989)

0
1341

Henri Mintzberg, né en 1939, professeur à l’université McGill, fait partie des auteurs ayant une approche sociopolitique de l’organisation. Il est le théoricien de référence en matière d’analyse des organisations. Dans son ouvrage Le management, voyage au centre des organisations, publié en 1989, il y définit l’organisation comme une action collective à la poursuite de la réalisation d’une mission commune, et la structure comme la somme totale des moyens employés pour diviser le travail entre tâches distinctes et pour ensuite assurer la coordination nécessaire entre ces tâches. Par la suite, il représente les parties prenantes situées à l’intérieur de l’organisation dans un schéma en forme de tampon (cf. ci-dessous). Quels sont les 6 parties de l’entreprise ?

Les 6 parties de l'organisation
Les 6 parties de l’organisation

 

Les 6 parties de l’entreprise, par Henri Mintzberg

Les acteurs situés à l’intérieur de l’entreprise peuvent prendre des décisions ou mettre en œuvre des actions. Ce sont des détenteurs d’influence qui forment une coalition interne.

Le sommet stratégique

Comme son nom l’indique, le sommet stratégique se situe… …au sommet de l’entreprise ! C’est l’organe de direction de l’organisation, là où se prennent les décisions. Son but ? Faire en sorte que l’organisation remplisse sa mission efficacement.

La ligne hiérarchique

La ligne hiérarchique est constituée du management de l’organisation. En effet, il s’agit des cadres de l’entreprise qui servent de courroie de transmission entre le sommet stratégique et le centre opérationnel. Ce sont les managers qui supervisent les opérateurs, mais aussi des managers qui supervisent d’autres managers. La ligne hiérarchique incarne la voix du sommet stratégique et a pour objectif de diffuser son message vers les équipes situées au bas de la pyramide hiérarchique.

Le centre opérationnel

Le centre opérationnel est la base de toute organisation. Il se compose des membres de l’organisation ayant des tâches opérationnelles (en d’autres termes, des travailleurs, professionnels ou opérateurs), c’est-à-dire des tâches directement liées à la production de bien ou de services.

La technostructure

Au sein de l’organisation, la technostructure a pour mission de servir l’organisation en fournissant le cadre de travail, en planifiant et en contrôlant le travail des autres. Elle a donc une incidence sur le travail des autres (notamment le centre opérationnel). Globalement, elle correspond au service des Ressources Humaines. Elle regroupe ainsi des fonctions allant du recrutement au planning, en passant par la formation et l’établissement de règlements au sein de l’organisation.

Les fonctions de support logistique

Les fonctions support correspondent aux autres fonctions. Ces fonctions n’ont ni pour but de fournir le cadre de travail, ni un but opérationnel. Par exemple le service juridique, le service d’entretien, le service de restauration, le service informatique, le service logistique, le service communication…

La 6ème partie : L’idéologie de l’organisation

L’idéologie selon Mintzberg correspond à ce que l’on nomme aussi « culture ». Elle se compose des traditions et des croyances d’une organisation. C’est ce qui distingue une organisation d’une autre organisation, son « âme » en quelque sorte, car c’est ce qui donne à l’organisation une certaine forme de vie.

 

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.