L’application des principes libéraux à la mondialisation

La construction du monde économique contemporain prend trois directions. D’une part, la transition des économies socialistes vers l’économie de marché. D’autre part, la libéralisation des économies de l’Europe de l’Ouest et de l’Amérique du Nord. Enfin, la montée en puissance des pays émergents. La libéralisation des économies de l’Europe de l’Ouest et de l’Amérique du Nord porte ainsi le nom de mondialisation. Cette transformation majeure a été favorisée par le tournant libéral des années 1980 entrepris par les dirigeants politiques occidentaux. Elle découle aussi des processus d’intégration régionale mis en place depuis 1945 dont l’exemple le plus éloquent est l’Union Européenne.

La Mondialisation, un phénomène influencé par les principes libéraux

La mondialisation est étroitement liée aux principes libéraux. Ces idées ont été adoptées en raison de leurs avantages perçus. Les institutions internationales, telles que l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce), le FMI (Fond Monétaire International) et la Banque Mondiale, ont joué un rôle clé dans la diffusion de ces principes à travers le monde. Ces institutions promeuvent l’idée selon laquelle le modèle libéral serait le meilleur système possible. Il concerne d’ailleurs aujourd’hui pratiquement tous les pays du monde.

Les réformes libérales et les ajustements structurels

Un aspect essentiel du discours libéral est son application dans les domaines financier, économique, monétaire et bancaire. Par exemple, le FMI et la Banque Mondiale ont souvent exigé des pays qu’ils aident des réformes libérales, y compris des politiques d’ajustement structurel. Cela implique la réduction des coûts, la suppression des subventions, l’assainissement économique mais aussi d’autres mesures visant à accroître la libéralisation.

L’OMC et la libéralisation des marchés

L’OMC s’inscrit également dans la tendance à la libéralisation. Elle prône la liberté de circulation des marchandises, des capitaux, des personnes et des services à l’échelle mondiale. Ces « 4 libertés » sont fondamentales pour l’expansion du commerce international.

Évolution de la mondialisation : des Trente Glorieuses à la mondialisation financière

La mondialisation a évolué au fil des décennies. Elle a réellement pris son essor dans les Trente Glorieuses, marquées par l’internationalisation croissante des échanges. Cependant, à partir des années 1980, une forme plus intense de mondialisation financière a émergé.

Les marchés financiers et la stratégie des entreprises

Au cours de cette période, les marchés financiers se sont développés de manière significative, remettant parfois en cause la définition de la valeur financière des entreprises (en témoignent les bulles boursières, les krachs boursiers et les crises financières). Les entreprises ont réagi en adoptant des stratégies de délocalisation, de multinationalisation et de transnationalisation pour réduire leurs coûts et maximiser leurs profits.

Interdépendance mondiale : vers l’effacement des frontières économiques

Aujourd’hui, tous les acteurs de l’économie mondiale sont interdépendants, qu’il s’agisse des consommateurs, des producteurs, des fournisseurs de matières premières, des États ou des ONG. Les économies sont fortement intégrées les unes aux autres, avec des frontières de moins en moins pertinentes.