La courbe d’indifférence du consommateur : Utilité et substitution

0
10559

La courbe d’indifférence

Soit deux biens de consommation X et Y. La courbe d’indifférence du consommateur est le lieu géométrique des points représentants tous les paniers de deux biens lui procurant la même utilité ou satisfaction. Les paniers de biens sont équivalents : les combinaisons lui sont indifférentes. Les combinaisons ont toutes la même utilité. Le consommateur est indifférent sur tous les points de la courbe. Il n’y a pas de rigidité entre les points de la courbe (les combinaisons ne sont pas fixes : on peut décider d’augmenter ou de réduire les quantités d’un bien). En revanche, on ne peut pas réduire les deux quantités (dans ce cas, on a une autre courbe d’indifférence correspondant à une autre fonction). La carte d’indifférence représente toutes les courbes d’indifférence possibles.

Caractéristiques de la courbe d’indifférence

Il existe un niveau infini des niveaux d’utilité (infinité de courbes d’utilité) qui, rassemblés, donne lieu à la carte d’indifférence. U1 a une utilité supérieure à U0. La pente de la courbe d’indifférence est décroissante : c’est une relation inverse (plus on augmente l’un, plus on diminue l’autre). La pente est négative. Les courbes sont convexes par rapport à l’origine. Les courbes d’indifférence ne peuvent pas se couper. Au cas où l’on a des biens « non désirés », on obtient des droites horizontales (si le bien X est non désiré) ou verticales (si le bien Y est non désiré). Les courbes d’indifférence sont continues (sans interruption).

Courbe d’indifférence & taux marginal de substitution (T.M.S)

Comment varient les quantités du bien Y par rapport aux quantités de biens X sans que l’utilité économique soit modifiée ? Autrement dit, quelle est la quantité de bien Y que le consommateur est prêt à céder pour obtenir plus de bien X sans que son utilité soit modifiée ? La valeur du T.M.S (taux marginal de substitution) s’obtient en rapportant la variation de quantité de Y DY que le consommateur accepte de baisser à la quantité Dx qu’il obtient en échange à utilité constante. Le T.M.S correspond à la pente de la courbe d’indifférence. On a alors, avec y<0 et x>0, la formule suivante :

Formule du taux marginal de substitution
Formule du taux marginal de substitution

Détermination de l’optimum du consommateur grâce à la courbe d’indifférence

La problématique repose sur la détermination de l’équilibre du consommateur : quelle quantité maximale de chaque bien le consommateur est-il en mesure d’acheter compte tenu de ses ressources monétaires limitées ? Le consommateur atteint le point d’équilibre lorsqu’il maximise son niveau d’utilité en tenant compte du revenu R dont il dispose. Ce point d’équilibre correspond au point d’intersection de sa droite de budget avec la fonction d’utilité la plus importante. L’épargne n’étant pas prise en compte dans les analyses néo-classiques, l’individu est censé dépenser tout son revenu. La combinaison (x ; y) doit se situer à la fois sur la droite de budget et sur la courbe d’indifférence la plus élevée qu’il peut atteindre. La solution optimale est donc le point de tangence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.